Nos articles les plus lus en 12 ans de blog – enseignements

Les débuts d’année sont propices aux florilèges et aux best-of. Notre précédent article vous proposait un florilège subjectif de nos meilleurs articles de l’année écoulée. Celui-ci propose d’analyser le top 10 de nos articles les plus vus. C’est aussi l’occasion d’une réflexion sur les mystères du référencement.

Notre blog : une tradition déjà bien ancrée

Nous avons commencé à ouvrir un blog quasiment dès les débuts d’ISLEAN. Les articles y étaient ponctuels au début. Nous nous étions aussi essayés pendant un temps à le peupler avec une sorte de « curation » d’articles en rapport avec notre activité que nous trouvions sur le web (pratique que nous avons abandonnée vers 2013 en nous recentrant uniquement sur des articles « faits maison »). Et cela doit faire maintenant au moins 5 ans que nous nous astreignons à publier 2 articles originaux par semaine. Ce qui fait que nous avons accumulé plus d’un millier d’articles sur notre site depuis sa création.

Un vrai succès d’audience

Nous faisons tout cela pour des raisons diverses : écrire nous aide à capitaliser, à structurer notre pensée, à prendre l’habitude de transmettre des idées. Les deux articles hebdomadaires alimentent notre newsletter, qui permet de garder un lien avec les clients, prospects, amis, partenaires ou spectateurs qui ont bien voulu s’y abonner. Et, bien évidemment, lorsque par chance nos articles se retrouvent bien référencés, cela attire des internautes intéressés par nos sujets sur notre site. Et parmi ceux-ci on trouve certains de nos clients de demain. Grâce à tout cela, nous avons un site qui bénéficie d’une audience rare pour une entreprise à taille humaine comme la nôtre (plus de 180 000 visites, dont 120 000 visiteurs uniques par an), l’essentiel de cette audience venant des recherches d’internautes dans Google sur des sujets divers et variés. Précisons ici que nous avions un budget Google AdWords aux débuts d’ISLEAN, mais que nous avons cessé cette pratique depuis bien longtemps maintenant pour ne viser que le référencement naturel.

Les mystères du SEO et du succès éditorial

Avec une telle masse de contenu, le succès d’audience d’un article obéit à des forces mystérieuses et relativement peu prédictibles. Bien sûr, il y a quelques règles bien connues des experts SEO : si votre article porte un mot-clé très recherché mais peu concurrentiel, et bien mis en évidence dans votre texte, il drainera un trafic important. Si d’autres sites, séduits par son contenu, proposent des liens vers lui, cela aura pour effet d’améliorer son référencement et son trafic. Mais il faut accepter humblement que l’on ne maîtrise que très partiellement ce processus.

Et comme nous sommes des généralistes de la transformation, nous adressons par définition des sujets très divers (transformation digitale, management, organisation, innovation, systèmes d’information, etc.) dans des secteurs très divers. Cela rend encore moins prédictible les sujets qui vont « marcher » (et cela complique par ailleurs la transformation commerciale de cette audience, mais c’est un autre sujet).
Lorsqu’un article paraît, sa publication dans la newsletter et sur LinkedIn attire ponctuellement un public de taille variable : dans les 2 semaines qui suivent, on a quelques dizaines de clics pour les auteurs malchanceux, quelques centaines pour ceux qui auront su entrer en résonnance avec les préoccupations du moment des lecteurs, ou qui auront su trouver un sujet « catchy ». Et puis, plus grand-chose. La plupart des articles rejoignent l’effet « long-tail » : ils feront quelques clics de temps à autres en tombant dans la recherche d’une poignée d’internautes curieux.

Mais, de temps à autres, sans qu’on sache vraiment pourquoi, un article sort du lot, et commence à trouver un public constant. Il y a généralement un effet boule-de-neige : plus il est lu, plus son audience augmente (Google améliore son référencement, certains sites, sans qu’on sache toujours lesquels, renvoient vers lui, ce qui améliore encore le référencement, etc.)

Ainsi, nos articles « best-sellers » sont rarement les plus récents (il faut du temps pour installer un succès d’audience). Le plus récent de la liste est de 2019, le plus ancien de 2014.

On en trouve sur des sujets variés : plusieurs sur l’agile, même au-delà du top 10 que je vais vous présenter (malgré pourtant des contenus abondants sur l’agile dans l’internet avec des communautés de passionnés – il faut croire que nous avons su trouver de bons niveaux de synthèse sur le sujet), mais aussi sur l’innovation, sur des concepts d’excellence opérationnelle, et d’autres encore.

Ce sont tout de même souvent des articles vulgarisateurs, à vocation didactique. Pas nécessairement, comme on pourrait le croire, les articles les plus avant-gardistes ou les plus provocateurs. De la clarté, de la vulgarisation, avec de la mise en perspective, en une page (ni l’article « pute-à-clic », ni la thèse de 10 pages, comme ce présent article risque de devenir si je n’y prends pas garde).

Enfin, certains sont issus d’une réflexion éditoriale consciente, d’autres sont le fruit d’initiatives des consultants : laisser la part à l’initiative est vital pour nous (d’ailleurs, nous ne pourrions pas tenir le rythme de 2 articles par semaine si tout devait être pensé à l’avance en petit comité).

Nos 10 articles les plus lus en 2020

Ce top 10 a donc été réalisé sur l’année 2020. Quelques faits notables sur ce classement :

  • Les deux premiers articles ont connu une forte accélération de leur fréquentation cette année et ont fait environ 18 000 vues chacun, soit plus du double du 3e article, qui a fait 7 324 vues
  • La page d’accueil institutionnelle de notre site a fait un tout petit peu moins bien que le 3e article. C’est la seule page de la partie « institutionnelle » du site qui pourrait entrer dans le top 10 de nos pages les plus vues. Notre audience, c’est notre blog
  • Ce top 10 représente à lui seul 42% de notre audience, les 58% restants étant apportés par les milliers d’autres pages de notre site avec un beau pareto : le 10e article fait en moyenne plus de 7 visites par jour, on tombe à moins d’une visite par jour au-delà de la 69e page, et à moins d’une visite par semaine au-delà de la 300e page
  • Le long tail effect n’est donc pas à négliger : avoir 300 pages qui sont vues plus d’une fois par semaine n’est pas négligeable. Il suffit que l’un de ces visiteurs vous achète une prestation pour justifier de tous vos efforts

Numéro 1 : Le match : « Cycle en V » vs SCRUM, quelle méthode choisir ?

En septembre 2016, Coralie s’est dit que certains éléments de notre formation interne concernant les méthodes de développement pourraient intéresser nos internautes. Bingo ! Elle est rapidement entrée dans le top 3, et solidement ancrée en tête du classement cette année.

Numéro 2 : L’intelligence collective en exemples : seul on va plus vite, ensemble on va plus loin

En juin 2019, Balthazar se passionne (comme nous tous d’ailleurs) pour les phénomènes d’intelligence collective. Comme c’est son tour de rédiger un article, il se lance sur le sujet. Succès fulgurant (et mérité) ! L’article s’est rapidement installé dans le top 10, puis le top 3 et le voici solide 2e.

Numéro 3 : Méthodes Agiles – Qu’est-ce qu’un PO Proxy ?

En 2013, j’avais remarqué que la littérature agile abordait peu l’existence du rôle de PO Proxy, sauf pour en dire du mal, alors qu’on trouvait ce rôle dans beaucoup d’organisations. J’en ai parlé à Nicolas, un de nos consultants de l’époque qui accompagnait le démarrage d’une cellule agile chez l’un de nos grands clients. Nous en avions beaucoup discuté et son article est paru en janvier 2014. Il a longtemps trusté la première place de notre classement, avant l’arrivée des articles de Coralie et de Balthazar. Il reste solidement 3e, et toujours d’actualité.

Numéro 4 : Innovation incrémentale vs innovation de rupture

Celui-ci est issu d’un brainstorming structuré concernant les sujets à aborder dans notre thématique de la stratégie de rupture. Arnaud s’est emparé du sujet en octobre 2017 et a rapidement gagné le haut de l’affiche.

Numéro 5 : Les 5 zéros du « juste à temps »

Ici, un classique de l’excellence opérationnelle qui semblait important à aborder, notamment dans une logique de référencement. En mai 2018, j’en ai parlé à Sarra, une de nos consultante de l’époque. Nous avons itéré ensemble sur son article, et bien nous en a pris puisqu’il marche toujours très bien.

Numéro 6 : Pourquoi le sponsor est-il fondamental dans la réussite d’un projet de transformation ?

En novembre 2018, Ange prend l’initiative d’écrire cet article en ayant observé le rôle clé du sponsor sur les projets et les questions qui se posent autour de ce rôle emblématique. Succès inattendu, vivent la capitalisation et la prise de recul !

Numéro 7 : un POC mais pourquoi faire ?

Juin 2019, c’est encore Ange qui, dans la même logique, capitalise sur ce qu’il a observé sur nos projets et vante les bienfaits du Proof-Of-Concept. Aurait-il la martingale de l’article à succès ?

Numéro 8 : Analyses de risques « AMDEC » ou « FMEA » : définition et mise en perspective

Voilà ici un succès voulu. Un peu comme pour les 5 zéros, nous cherchions les jargons du Lean qui pouvaient mériter un article pour faire monter notre référencement en matière d’excellence opérationnelle. Nous avons alors remarqué grâce à l’outil Semrush qu’il y avait beaucoup de recherches sur le mot AMDEC mais que celui-ci restait pour autant peu concurrentiel (de la demande mais peu d’offre). J’ai donc écrit l’article (ça tombe bien, j’avais des choses à dire). Et voilà ! Et plusieurs missions vendues grâce à lui !

Numéro 9 : Les PPP (Partenariats Public-Privé), sont-ils faits pour moi ?

Encore un succès pour Coralie, datant de janvier 2017 celui-là. Passionnée par le secteur public (après son passage chez nous, elle est d’ailleurs partie travailler dans les services du premier ministre ou nous avions fait quelques missions) elle s’était intéressée à la notion de PPP et avait pris l’initiative de cet article.

Numéro 10 : La sociodynamique

En avril 2014, il m’avait semblé intéressant de rappeler quelques fondements de la sociodynamique, qui ont formé des générations de consultants, et que nous enseignons également chez nous. Bien que de nombreux cabinets se réclament de cette mouvance, mon article avait été très vite bien référencé. Un syndicat avait même fait un lien vers lui pour expliquer à ses visiteurs quelques sains principes de management ! Cela a certainement contribué à renforcer son référencement. 6 ans plus tard, il est encore sur la 10e marche du podium. Il faut dire que le sujet est intemporel.

Cet article sera-t-il un best-seller ?

J’arrive à la fin de mon article. Sera-t-il dans le top 10 l’année prochaine ? J’en doute, mais comme vous l’avez désormais compris, en la matière, on ne peut jamais être sûr de rien.