Dans le cadre d’une mission en cours pour un opérateur de logistique 3PL, le département d’économie circulaire nous a demandé d’intervenir afin de l’accompagner dans la définition du schéma logistique pour une offre de collecte de cartes. Entre incantations écologiques et scepticisme primaire, quelle est la réalité opérationnelle et économique et quels sont les enjeux et les défis de la logistique circulaire aujourd’hui ?

Circulez, il y a tout à verdir

Le manifeste de France Supply Chain pour une Supply Chain Durable mentionne les 4 dimensions suivantes pour la Supply Chain de demain :

  • Transporter moins, transporter et stocker mieux
  • Rendre possible la circularité
  • Faire émerger des écosystèmes collaboratifs
  • Vivre des parcours source d’épanouissement

Malheureusement aujourd’hui, les actions d’optimisation de la logistique qui ont un réel impact sur la durabilité de la chaîne sont principalement de deux catégories :

  1. Des actions d’optimisation qui impactent le ROI. A coût égal, il faut que la politique RSE de l’entreprise cliente ou du logisticien soit ancrée dans la culture d’entreprise pour que les choix les plus durables soient faits,
  2. Des changements règlementaires, comme la directive 2012/19/UE pour la gestion des déchets électriques et électroniques, plus communément appelée DEEE.

 

La logistique circulaire : qu’est-ce que c’est ?

La logistique circulaire est un concept qui s’inspire du cycle naturel des éléments. Elle se concentre sur la réutilisation, la réparation, le recyclage et la remise en circulation des produits et des matériaux. Voici quelques points clés :

Logistique inversée ou Reverse logistics

    • La logistique inversée est au cœur de la logistique circulaire. Elle gère le retour des produits depuis le consommateur jusqu’au fabricant ou au distributeur.
    • Les retours de marchandises, qu’ils soient liés à des défauts, à des surplus ou à des fins de recyclage, sont gérés avec soin dans cette phase pour optimiser les chances de leur remise en circuit de commercialisation

Quelques exemples de pratiques de logistique circulaire

Exemple 1 : Gestion des DEEE (Déchets d’Équipements Électriques et Électroniques)

  • Les DEEE, tels que les téléphones portables, les ordinateurs et les appareils électroménagers, contiennent des matériaux précieux (métaux, plastiques, etc.) et des substances dangereuses (mercure, plomb, etc.).
  • La logistique circulaire permet de collecter, de trier, de réparer et de recycler ces DEEE. Cela réduit la pression sur les ressources naturelles et préserve l’environnement.

Exemple 2 : Le Pallet-Pooling

  • Le pallet-pooling est une pratique courante dans la logistique circulaire. Au lieu d’utiliser des palettes en bois à usage unique, les entreprises optent pour des palettes réutilisables.
  • Ces palettes sont collectées après utilisation, inspectées, réparées si nécessaire, puis remises en circulation. Cela réduit les déchets et les coûts associés aux palettes jetables.

Alors cher logisticien, voici les quelques commandements qui guideront tes pas vers une Supply Chain plus durable et respectueuse de la planète :

Les commandements d’une logistique circulaire

  1. Tes contenants et emballages tu optimiseras

Par exemple en suivant la durée moyenne d’utilisation avant remplacement, le taux de freinte ou le taux de remplissage de tes contenants

  1. Tes ressources, tu mutualiseras

Par exemple en concentrant tes points de stockage aux points qui permettent de réduire les kilomètres à vide, en utilisant ton transport retour pour acheminer tes flux de Reverse (logistique inversée) ou en choisissant une logistique de dernier km plus durable

  1. Tu répareras et réutiliseras

Par exemple en proposant des services de réparation pour prolonger la durée de vie des équipements ou en t’associant aux filières de valorisation pour les équipements défectueux.

  1. Tes équipes tu formeras et tes clients tu sensibiliseras

Par exemple, en formant les équipes, y compris (et surtout !) le top management aux enjeux de la logistique circulaire. Parfois, cette communication doit également s’adresser aux clients et partenaires sur les initiatives liées à la durabilité, surtout si elle s’accompagne d’impacts sur la qualité de service attendue a priori.

Les défis de la logistique circulaire

La mise en place de circularité sur une chaîne logistique n’est pas une tâche aisée. En effet, comme pour l’économie de manière générale, la logistique a également longtemps été pensée et conçue de manière linéaire, il y a donc de nombreux freins à surmonter :

La complexité de mise en place

Mettre en place une logistique circulaire nécessite une coordination étroite entre les acteurs de la chaîne d’approvisionnement. La gestion des retours, des réparations et des flux de matériaux est complexe.

Les coûts Initiaux

Investir dans des systèmes de collecte, de tri et de réparation peut représenter un coût initial élevé pour les entreprises. Cependant, ces investissements sont souvent rentables à long terme grâce aux économies réalisées sur les matières premières et la réduction des déchets.

Les changement de mentalité des opérationnels et des professionnels de la filière

La logistique circulaire nécessite un changement de mentalité. Les entreprises doivent passer d’une approche linéaire (produire, consommer, jeter) à une approche circulaire (réutiliser, réparer, recycler).

Conclusion

La logistique circulaire est un pilier essentiel de la durabilité et de la responsabilité sociale des entreprises. Les logisticiens ont un rôle crucial à jouer pour promouvoir cette approche et contribuer à un avenir plus respectueux de l’environnement. Toutefois, la transformation que cela nécessite n’est pas simple et requiert, comme tous les projets de transformation, une implication et un engagement du top management jusqu’aux opérationnels, qui passent en particulier par de la formation et de l’information.