Interview sans prise de bec avec Paul, cofondateur de Pouloulou


Ce midi j’ai déjeuné avec mon ex-collègue et ami Paul. Paul est passé de consultant en costard, rasé de près et bien coiffé à startuper à la dégaine cool, jean, basket et cheveux longs ! Il m’accueille avec son large sourire qu’on lui connaît, en bas des escaliers de la Station F située dans la Halle Freyssinet, immense ancien entrepôt de la SNCF devenu le plus grand incubateur du monde. Paul a tout prévu, il a déjà commandé le déjeuner (Eh oui la vie d’entrepreneur allant à 100 à l’heure, pas le temps de trainer !) ; mais qui dit rapide ne rime pas avec fast food, Paul a opté pour un repas sain et bon. Ça donne le ton !

 

Le pitch Pouloulou : « des choix responsables sans prise de bec ! »

Chez Pouloulou nous proposons des choix alimentaires responsables sans prise de bec ! Nous accompagnons les consommateurs vers des choix responsables sur ce qu’ils aiment, en développant une dimension ludique et pédagogique. Ainsi nous voulons être drôles plutôt que moralisateurs, faire rire plutôt que faire peur ! Nous proposons aux particuliers et aux entreprises des produits et services autour de la consommation responsable. Par exemple, nous avons commencé notre projet avec un service d’adoption de poule : les clients peuvent donner un nom à leur poule et recevoir chaque semaine des œufs bios et extra frais issus du poulailler où vit leur poule ! Ainsi nous offrons bien plus qu’un service de livraison d’œufs mais une véritable expérience éco responsable autour de la poule.

 

Et maintenant, quels objectifs et ambitions pour Pouloulou ?

Grâce à ce premier service nous avons eu nos premiers clients… 300 clients en 3 mois ! Mais nous nous sommes confrontés à des problèmes logistiques de livraison lors du passage à la mise à l’échelle. Nous avons donc décidé de bifurquer sur d’autres services. Nous avons réalisé plein d’expérimentations et nous avons bien vu qu’il y avait un intérêt pour l’Alimentation Responsable ; en effet, les gens ressentent un manque de sens dans leur mode de consommation actuelle : des millions de références dans les magasins, des publicités promouvant la consommation de masse, des services clients souvent négligés… Alors qu’en parallèle, les clients ont de nouvelles attentes et exigences sur leur consommation : avoir un impact positif sur la planète, connaitre l’origine de produits qu’ils consomment, savoir qui sont les producteurs ou fournisseurs et si possible qu’ils soient locaux, vivre de nouvelles expériences sans être contraints dans leurs habitudes d’achats…

Actuellement le marché du bio pèse pour 5 Md€ sur un marché total de l’Alimentation estimé à 80 Mds d’euros. Son niveau de maturité n’est cependant qu’à 50%. Sans parler des nouvelles tendances sur des modes alternatifs de consommation comme la viande in vitro, l’agriculture urbaine, le vrac…etc. Il y a donc encore beaucoup à faire dans ce domaine et la demande est déjà bien d’actualité !

Pour répondre à ces nouvelles attentes, notre objectif à long terme est de créer un réseau de concept stores : les comptoirs de la ferme. Nous voulons ainsi sensibiliser tout un chacun via des ateliers pédagogiques et conviviaux, des événements autour de la consommation responsable. Nous proposerons aussi des épiceries éco-responsables : sourcing transparent, produits bons pour la santé et bons pour la planète.

 

Voici de bien beaux projets, comment allez-vous vous y prendre ? 

Nous nous appuyons sur un sourcing fort car c’est la base de notre projet ; nous aurons seulement 300 références dans le magasin (en comparaison, un magasin « Bio c’est bon » compte environ 5000 références ! on ne vous parle même pas des hyper marchés…) auprès de fournisseurs que nous aurons sélectionnés précautionneusement. Nous allons aussi établir une charte et surtout créer une relation de proximité avec les éleveurs et fournisseurs avec qui nous travaillons, car nous les considérons comme de vrais partenaires. Ensuite, nous allons mener des expérimentations pour tester notre concept et ça commence dès cette semaine avec notre 1er lieu éphémère dédié à l’alimentation responsable ! Ouverture des portes ce jeudi 17 octobre, pendant 3 semaines, alors ramène ta fraise !  Nous allons y organiser des ateliers pour les enfants et les adultes, nous aurons plus de 30 partenaires sur la durée de l’événement, avec des conférences et tables rondes, et une épicerie responsable. Cet événement est un vrai tremplin pour nous, au-delà du test de notre concept, c’est aussi l’occasion de faire valoir nos produits et services, et convaincre de potentiels investisseurs de nous accompagner.

 

Et quelle équipe se cache derrière Pouloulou ?

Pouloulou c’est un trio d’associés un peu original ; je ne connaissais pas mes deux associés avant de lancer Pouloulou ! Nous nous sommes rencontrés sur un « site de rencontre pour startuppers » : Startup only ! Mes deux autres associés avaient un projet d’adoption de poules et ils cherchaient un troisième larron pour se lancer dans l’aventure !

Nous avons commencé à travailler ensemble sur les mini projets, pour apprendre à nous connaître et ça a « matché » ! Cela fait maintenant un an que nous travaillons ensemble sur notre projet et cela fonctionne très bien. Pourquoi ? Parce qe nous avons réussi à mettre en place ce qu’il y a de fondamental dans une relation : la confiance et l’écoute ! Nous avons mis en place une gouvernance et un mode travail totalement transparent : une réunion opérationnelle par semaine, un afterwork par semaine ou nous parlons de tout autre chose que Pouloulou sauf deux questions : qu’est ce qui va bien et mal en ce moment ? Bref, on se dit tout chaque semaine, autour d’un verre ou d’un bon repas ! Nous avons aussi décidé de casser les silos et de travailler en transverse, nous sommes trois couteaux suisses ayant eu des expériences précédentes dans des environnements très challengeants et développant notre endurance au travail (fonds d’investissement, milieu d’affaires, conseil, grande consommation…) ; nous sommes donc à l’aise sur tous les sujets et sommes interchangeables pour gagner en flexibilité et réactivité.

 

Ton retour personnel sur l’entrepreneuriat : quels sont tes conseils ?

Je me réveille tous les matins, en me disant que je sais pourquoi je me lève malgré la fatigue ; voilà ce que m’apporte l’entrepreneuriat ! J’apprends au quotidien, je participe à des projets auxquels je crois, avec des personnes qui partagent la même passion, je me dépasse, je travaille pour moi-même au service de la société. C’est forcément gratifiant ! C’est une chance d’entreprendre qui plus est dans de bonnes conditions telles que les nôtres : être incubé a Station F est un véritable atout pour Pouloulou et une belle expérience riche d’enseignements pour nous.

Mon principal conseil : il est primordial d’être ultra transparent avec ses associées, sinon c’est l’enfer ! Ensuite, il ne faut pas hésiter à s’appuyer sur son réseau et de manière générale sur ses expériences passées. Enfin, il ne faut pas avoir peur de faire les choses, de tenter… au pire on te dira non et tu feras autre chose, autrement !

 

Equipe Pouloulou

Flavie Joos

Flavie a suivi un cursus d’ingénieur généraliste puis s’est spécialisée sur des sujets d’organisation et de performance des entreprises aux Mines Paris. Possédant une première expérience dans le conseil en management, elle a participé à la mise en œuvre de démarches Lean au sein d’entreprises industrielles. Passionnée par les thématiques d’innovation et de transformation, Flavie a rejoint ISlean consulting en 2016.

About the Author:

Flavie Joos
Flavie a suivi un cursus d’ingénieur généraliste puis s’est spécialisée sur des sujets d’organisation et de performance des entreprises aux Mines Paris. Possédant une première expérience dans le conseil en management, elle a participé à la mise en œuvre de démarches Lean au sein d’entreprises industrielles. Passionnée par les thématiques d’innovation et de transformation, Flavie a rejoint ISlean consulting en 2016.

Leave A Comment