L’entreprise data driven : oui, mais par où commencer ?


Les organisations comprennent de mieux en mieux les enjeux de la data et essayent de construire une stratégie pour optimiser leurs process, comprendre leurs clients, ou augmenter la valeur qu’ils délivrent. S’il est bon d’en avoir une, nous pensons que pour convaincre autour de soi, il faut adopter une démarche d’effectuation.

Première étape : le prototype

Un prototype

Pour commencer, pas besoin de faire de l’IoT, de la blockchain, d’agréger des tables de plusieurs millions de lignes et de faire tourner des algorithmes de deep learning.

Si vous êtes dans l’industrie, vous cherchez peut-être à détecter les sources d’accidents, ou à identifier les goulots d’étranglement. Vous cherchez peut-être à piloter votre stratégie en tant que membre du COMEX.

Je donne un exemple en tant que société de service : nous avons un choix constant à faire et à ajuster. Comment affecter nos ressources ? Encore faut-il savoir ce qu’elles font aujourd’hui et ce qu’elles produisent collectivement.

Pour cela, je suggère de faire avec ce qu’on a sous la main dans un premier temps. On peut construire des premiers tableaux de bord simples, avec des indicateurs qui permettent de prendre la température :

  • D’un côté, les temps : combien de temps passé à vendre, marketer, produire, investir, maintenir, former etc.
  • De l’autre, le résultat du temps passé : combien de réponses à des appels d’offre, combien de clics, de visites, combien d’unités produites, quel CA, etc.
  • Horizon de temps : il dépend de l’activité, mais la maille du mois permet déjà de lisser les grosses variations sans perdre trop d’informations
  • Inclure les éléments pertinents pour son métier. On peut penser à afficher la ventilation du CA par secteur ou par zone géographique à titre d’exemple.

Pourquoi ça ne marchera pas du premier coup

Problèmes techniques

Que ce soit dans l’industrie ou dans les services, vous allez probablement constater qu’il vous manque des informations ou qu’elles sont de mauvaise qualité.

Les causes potentielles sont multiples :

  • SI incapable de fournir l’information
  • Collaborateurs qui refusent d’alimenter les SI car ils n’en voient pas la valeur
  • etc.

Vous serez éventuellement amenés à alimenter votre tableau de bord à la main pour partie, ou en totalité. Dans tous les cas, ces constats ont de la valeur : il vous permet d’alimenter votre stratégie SI car vous avez identifié une cible et l’état actuel : vous souhaitez avoir la réponse à telles questions à intervalle régulier, mais vous savez qu’il vous manque tel et tel élément.

Je recommande également de montrer votre tableau de bord autour de vous, notamment à ceux qui vous fournissent les données. Cela met en valeur l’effort de ceux qui prennent le temps de les renseigner correctement, et met discrètement la pression à ceux qui ne le prennent pas.

– Pourquoi j’ai un CA de 0 sur ton tableau de bord ? C’est faux, j’ai rendu 2 propositions commerciales le mois dernier !

– Tu n’as jamais mis les dates dans notre CRM, donc on ne sait pas si tu as déjà envoyé les réponses aux appels d’offre ou pas

– Ah, effectivement…

Vous êtes dans une démarche vertueuse : vous rendez les collaborateurs conscients de l’importance d’une donnée de qualité, et ils sont même prêts à accepter de faire l’effort de vous en fournir pour mettre en valeur leur travail.

Pour la réalisation concrète, vous pouvez utiliser votre outil de BI préféré (PowerBI, Tableau, Google Data Studio, Qlik, etc.) et faire plancher un stagiaire ou un consultant sur le sujet. Il devra identifier les sources de données, comprendre les règles métier, et construire un tableau de bord qui répond à vos questions.

La mise en œuvre et le gain en maturité

Une fois le prototype réalisé, vous pouvez clairement identifier les éléments qui vous manquent et la cause. C’est à ce moment-là que vous pouvez engager des projets de mise à niveau de vos SI, étudier la possibilité de faire de l’IoT, acheter un accès à des bases de données payantes, recruter une ressource etc. afin de gagner en maturité en terme de pilotage par la donnée. Je vous présente une matrice qui décrit les niveaux de maturité du pilotage par la donnée, selon 6 axes. Elle doit vous permettre d’évaluer votre état actuel et d’imaginer ce que vous souhaitez accomplir à l’avenir : tout le monde n’a pas vocation à devenir pionnier sur tous les domaines, mais il est important de ne pas rester à la traîne !

Maturité du pilotage par la donnée

 

 

Amr Arbani

Amr est un ingénieur en microtechnique, formé à Supélec puis à l'EPFL. Ses sujets de prédilection sont le traitement d'image et la robotique, mais il s'intéresse toujours à l'informatique et au management. Après une première expérience dans la mise en oeuvre de projets stratégiques dans la grande distribution, Amr aspire à rendre accessibles les outils qui créent de la valeur. C'est avec une vocation d'accompagner dans le changement et l'innovation qu'il a rejoint ISlean consulting en 2019.

About the Author:

Amr Arbani
Amr est un ingénieur en microtechnique, formé à Supélec puis à l'EPFL. Ses sujets de prédilection sont le traitement d'image et la robotique, mais il s'intéresse toujours à l'informatique et au management. Après une première expérience dans la mise en oeuvre de projets stratégiques dans la grande distribution, Amr aspire à rendre accessibles les outils qui créent de la valeur. C'est avec une vocation d'accompagner dans le changement et l'innovation qu'il a rejoint ISlean consulting en 2019.

Leave A Comment