La conduite du changement est-elle une tarte à la crème ?


Le terme conduite du changement semble aujourd’hui bien galvaudé. S’il est communément admis qu’il en faut une sur tout projet (encore qu’on puisse challenger ce postulat), cela se borne souvent à réaliser « vite fait » quelques messages de communication et quelques supports de formation avant de déployer. Et si on revenait à l’essence du concept ?

Un nouveau dispositif ne sert à rien si personne ne s’en sert

Les projets de transformation des SI peuvent être complètement maîtrisés sur les aspects techniques et fonctionnels mais malgré tout échouer. La plus grande difficulté n’est pas seulement d’identifier, concevoir et construire une solution informatique, c’est aussi de donner envie aux utilisateurs et d’assurer l’appropriation des nouveaux SI déployés à tous les niveaux de l’entreprise.

La prise en compte de la dimension humaine est souvent sous-estimée ou mal abordée

Les raisons peuvent varier selon les contextes :

  • Les parties prenantes considèrent que si le système fonctionne, il sera adopté
  • Les parties prenantes accordent une importance au sujet, mais l’accompagnement des utilisateurs n’est pas leur métier
  • Le budget total du projet de déploiement du nouveau SI a déjà été consommé par la conception et construction de la solution
  • Les difficultés opérationnelles du projet (relations avec les fournisseurs, construction de la solution…) sont les seuls centres d’intérêt des parties prenantes

Trop souvent, la réflexion n’intervient que tard dans le projet, alors que cette dimension humaine devrait être prise en compte dès le début et sous différents angles.

Les différents volets de la conduite du changement

Au-delà de la planification d’actions de formation ou de communication, il ne faut pas négliger les aspects plus réactifs liés à la gestion des parties prenantes du projet (alliés et détracteurs) et à l’analyse des impacts du projet sur les différentes populations.

Volets de la conduite duc hangements

Ces activités sont de moins en moins linéaires. Lorsque les organisations ou les programmes sont complexes, il faut très souvent itérer, car la mise à jour des problématiques, la construction des solutions, et donc l’identification des impacts, sont elles-mêmes itératives.

Lorsque l’environnement nécessite des approches dites « agiles », la conduite du changement s’en trouve nécessairement transformée. Cela sera l’objet de prochaines publications.

Christian Seme

Christian Semé a 20 ans d’expérience dans le conseil. Il a rejoint ISlean consulting en mars 2009 pour bâtir avec Philippe et Eric le modèle d'association, de gouvernance, et de développement désormais en vigueur. Il accompagne des dirigeants pour diagnostiquer et transformer leurs organisations. Pour cela, il les aide à clarifier leur feuille de route stratégique et à mobiliser les énergies collectives. Il les aide ainsi à aborder leur transition numérique et/ou manageriale. Il intervient également pour des DSI pour cadrer leur stratégie et accompagner leurs transformations vers un fonctionnement plus "Lean". Cela l'avait conduit il y a quelques années à donner des cours sur la stratégie informatique à l'IFC. Il développe par ailleurs une activité de Business Angel qui lui a permis de suivre de nombreuses start-ups.

About the Author:

Christian Seme
Christian Semé a 20 ans d’expérience dans le conseil. Il a rejoint ISlean consulting en mars 2009 pour bâtir avec Philippe et Eric le modèle d'association, de gouvernance, et de développement désormais en vigueur. Il accompagne des dirigeants pour diagnostiquer et transformer leurs organisations. Pour cela, il les aide à clarifier leur feuille de route stratégique et à mobiliser les énergies collectives. Il les aide ainsi à aborder leur transition numérique et/ou manageriale. Il intervient également pour des DSI pour cadrer leur stratégie et accompagner leurs transformations vers un fonctionnement plus "Lean". Cela l'avait conduit il y a quelques années à donner des cours sur la stratégie informatique à l'IFC. Il développe par ailleurs une activité de Business Angel qui lui a permis de suivre de nombreuses start-ups.

Leave A Comment