Mais qui sont ces « GAFAM », « NATU », « BATX » dont tout le monde parle? Au cœur du développement technologique des 30 dernières années, les « géants du numériques » ont, de par leur modèle unique, bouleversé nos mœurs. Dans les médias, sur les réseaux ou même dans la rue, nous entendons beaucoup ces acronymes lancés à droite à gauche sans forcément savoir de quoi il s’agit. J’ai donc décidé de vous présenter les entreprises derrière les GAFAM, les NATU et les BATX.

Les GAFAM

Utilisé dans les années 2000, l’acronyme GAFAM vient des initiales des entreprises Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft. Depuis les 20 dernières années, ces entreprises se sont imposées comme des acteurs économiques et politiques majeurs regroupant les plus grandes capitalisations boursières mondiales (voir graphe). Regardons de plus près l’histoire de ces géants du numériques.

Utilisé dans les années 2000, l’acronyme GAFAM vient des initiales des entreprises Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft. Depuis les 20 dernières années, ces entreprises se sont imposées comme des acteurs économiques et politiques majeurs regroupant les plus grandes capitalisations boursières mondiales (voir graphe). Regardons de plus près l’histoire de ces géants du numérique.

Microsoft, fondée en 1975, fait partie des premières entreprises numériques à avoir révolutionné notre quotidien. Microsoft s’est faite connaître en développant des systèmes d’exploitation et des logiciels, les plus connus étant le système d’exploitation Windows et la suite bureautique Office (incluant Word, Excel et Power Point). Microsoft équipe aujourd’hui près de 88% des ordinateurs de la planète.

Apple, créée en 1977, s’est distinguée par la vente d’ordinateurs en lançant dans les années 1980 la gamme des Macintosh, rejoints en 2001 par la gamme des baladeurs numériques « iPod ». Mais c’est en 2007, avec la sortie de son produit emblématique l’iPhone, qu’Apple bouleverse le marché de la téléphonie mobile. L’ergonomie révolutionnaire et le magasin d’application « App Store » changeront à tout jamais nos habitudes de vie. Fin 2019, Apple concentrait, à elle seule, 32 % du chiffre d’affaires et 66 % des bénéfices du marché des smartphones.

Amazon, fondée en 1994, a misé sur commerce en ligne en se spécialisant dans la vente de livres, avant d’ouvrir sa Marketplace à d’autres types de produits et de revendeurs. Outre sa plateforme, l’avantage compétitif d’Amazon vient de sa chaîne logistique, s’appuyant sur plusieurs types de terminaux (entrepôts de stockage, distribution, points relais) et sur un réseau mondial. Aujourd’hui, l’entreprise emploie plus d’1 million de salariés dans le monde (+400K embauches en 2020).

Google, fondée en 1998, a d’abord été un moteur de recherche,devenu et resté dominant dans ce secteur. Ainsi, Google concentre à lui seul plus de 90 % des requêtes Internet mondiales. En 2006, l’entreprise a racheté YouTube qui compte bien plus de vues que n’importe quelle chaîne de télévision (1 milliard d’heures de vidéo sont regardées chaque jour). En 2015, Google est devenue une filiale de la nouvelle maison-mère Alphabet, conglomérat de nombreuses sociétés technologiques. 

Facebook, créée en 2004, est devenue le premier réseau social du genre en permettant à ses utilisateurs à la fois d’envoyer des messages et d’échanger ou publier différents contenus (documents, vidéos, photos, etc.), entre autres fonctions. Le nombre total d’utilisateurs actifs mensuels de Facebook en octobre 2020 dépassait les 2,7 milliards (40 millions d’utilisateurs en France). L’entreprise a fait l’acquisition d’Instagram (2012) et de WhatsApp (2014) confortant ainsi sa position de numéro 1.

 

Les NATU

Apparu en 2015, l’acronyme NATU désigne les 4 entreprises emblématiques de la disruption numérique plus récentes : Netflix et son service de streaming, Airbnb champion du séjour chez l’habitant, Tesla et sa voiture électrique, Uber avec son application de mise en relation d’utilisateurs et de conducteurs.

Netflix, fondée en 1997, après avoir loué des DVD par la poste, a fait sa réputation sur le marché de la vidéo sur demande pour devenir la plus grande plateforme de streaming au monde, et en produisant elle-même une partie de ses contenus. Netflix compte, aujourd’hui, 167 millions d’abonnés dans 190 pays. Elle a changé la façon dont nous consommons le divertissement en proposant du contenu accessible partout et instantanément. Le groupe a connu une croissance fulgurante en passant de 8,83 milliards de $ en 2016 à 20,16 milliards de $ en 2019.

Tesla, fondée en 2003, est une société spécialisée dans les batteries qui semble rendre possible la voiture 100 % électrique. Elle est devenue en quelques années le premier constructeur automobile en capitalisation boursière. Tesla est le leader mondial du véhicule électrique avec près de 500 000 véhicules vendus en 2020. Son positionnement est de proposer des véhicules 100 % électriques haut de gamme de type berline de luxe et voiture de sport.

Airbnb, fondée en 2007, est la société spécialisée dans la réservation et la location de logements entre particuliers. Bien loin de l’idée initiale de proposer des couchages sous formes de matelas gonflables (d’où le Air de Airbnb), l’entreprise compte plus de 7 millions de logements sur sa plateforme de réservations en ligne. Elle comptabilise 150 millions d’utilisateurs dans le monde et plus de 100 000 villes proposent des logements Airbnb dans plus de 220 pays. Le chiffre d’affaires d’Airbnb a été multiplié par 5 en 5 ans entre 2015 et 2019, passant de 919 millions de $ à 4,8 milliards de $.

Uber, fondée en 2007, est l’appli mobile de VTC qui révolutionne le transport de personnes. L’idée est simple, la mise en relation instantanée entre les chauffeurs et les clients. Uber s’est imposé dans le transport de passagers et compte aujourd’hui 91 millions d’utilisateurs dans le monde. En avril 2015, l’entreprise lance « Uber Eats » un service de livraison de repas à domicile ou sur les lieux de travail. Fin 2015, le cumul des courses Uber atteint le milliard. Ce chiffre grimpera à 2 milliard en seulement 6 mois. L’entreprise continue de se développer et lance en mai 2017, un nouveau service Uber Freight, à destination des professionnels du transport de marchandises.

 

Les BATX

De l’autre côté de la planète, la Chine, animée par l’objectif d’une indépendance renforcée, a vu naître l’équivalent des GAFAM pour porter le déploiement de sa stratégie numérique.  Sous l’acronyme BATX nous retrouvons le moteur de recherche Baidu, le site de e-commerce Alibaba, le site de services (messageries, réseau social…) Tencent et l’entreprise technologique Xiaomi. Malgré leur concentration sur le marché Chinois, toutes ces entreprises ont commencé leur expansion en Europe.

Alibaba Group, fondée en 1999, a démarré comme Marketplace B2B avant de se diversifier sur d’autres créneaux. L’entreprise fonctionne comme une « collection » de plateformes de Marketplace sans jouer le rôle de distributeur direct. On retrouve par exemple Aliexpress, site de commerce en ligne tourné vers les particuliers à l’international. Malgré une croissance fulgurante, le géant chinois reste en deçà de son correspondant américain Amazon en termes de chiffre d’affaires (72 milliards de dollars en 2020 vs 296 milliards), de capitalisation boursière (646 milliards de dollars début 2021 vs 1 575 milliards) et de nombre d’utilisateurs. (1 milliard d’utilisateurs actifs annuels vs 2 milliards).

Tencent, créée en 1998 et opérant dans le secteur des services numériques mobiles, s’est distingué par son application QQ Instant Messenger, qui a été l’une des premières applications de messagerie instantanée lancée en Chine. WeChat, lancée en 2011, est devenue l’application la plus utilisée en Chine avec plus d’1,2 milliard d’utilisateurs en 2020.  Tencent est rapidement devenue l’une des entreprises les plus profitables de Chine. La valeur de marché actuelle de l’entreprise a atteint les 755 milliards de dollars américains. 

Baidu, créée en 2000, est le moteur de recherche numéro 1 en Chine comptabilisant environ 80% des requêtes. L’entreprise s’est développée en regroupant de nombreuses fonctionnalités comme Tieba (forum de discussion) ou encore Baike (encyclopédie en ligne. De plus, Baidu propose un service de vidéo à la demande via sa filiale iQiyi. Ce service représente un quart de ses revenus. L’entreprise mise aujourd’hui sur l’intelligence artificielle, notamment appliquée à la voiture autonome et aux assistants personnels.

Xiaomi, fondée en 2010, est une entreprise d’électronique et d’informatique spécialisée dans la téléphonie mobile. L’entreprise fabrique tout type d’équipement (tablettes, écouteurs et casques, routeurs) et d’objets connectés (bracelets et équipements pour maisons). Dans le domaine des smartphones, Xiaomi a dépassé Apple en 2020 avec 13,5% des parts de marché mondiales, pour devenir n°2 derrière  Samsung.

 

Est-ce que les BATX peuvent inquiéter les GAFAM ? Il semblerait que les BATX aient la capacité de challenger la dominance des GAFAM sur le marché mondial à l’image de Xiaomi sur le marché des smartphones. Toutefois, contrairement aux géants Américains, les licornes chinoises sont extrêmement sensibles à l’humeur de leur gouvernement et à l’interventionnisme de Pékin. En juillet dernier, les autorités chinoises ont demandé un examen approfondi des pratiques d’une vingtaine de groupes afin de réduire les inégalités et de réduire le fardeau financier des ménages. La liberté future de ces grands groupes semble menacée ce qui a fait réagir les marchés financiers. Ainsi, l’indice CSI Overseas China a chuté de 26,5 % en juillet. Tencent a enregistré la pire performance de son histoire avec une chute de 18 % à Wall Street. L’entreprise a ainsi perdu 170 milliards de dollars de capitalisation.